Présentation vidéo : Montagne et Métropole : Imaginer Rive de Gier. Ateliers d’Urbanisme 2014 – 2016

retrouvez dans ce court documentaire la présentation de deux années d’ateliers d’urbanisme à Rive de Gier

Personnes interviewées :

  • Marie-Christine Fourny, responsable scientifique LabEx ITEM ;
  • Jean-Michel Roux (laboratoire PACTE), directeur de l’Institut d’Urbanisme de Grenoble (IUG – UGA),
  • Fanny Vuaillat (laboratoire PACTE – IUG – UGA),
  • Anastasia Desay (étudiante du Master UHCI de l’IUG, participante à l’atelier 2015-2016)

Le territoire de la Ligne des Alpes : une expérience d’atelier en immersion

Propos synthétisés[i] par Gabriella Trotta-Brambilla et Karine Basset (responsables pédagogiques)

Trois Masters concernés et différentes approches à faire converger dans le travail en atelier

Le workshop de recherche et formation « Le territoire de la Ligne des Alpes : acteurs, mobilités, projets » a été organisé et porté par l’Institut d’Urbanisme de Grenoble (IUG), en collaboration avec l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble (ENSAG) et l’Institut de Géographie Alpine (IGA). Du point de vue de l’encadrement pédagogique, le workshop a donc été conçu principalement dans la continuité des ateliers de projet urbain et territorial qui sont au centre de la formation de l’Institut d’Urbanisme de Grenoble.

L’atelier vise à apprendre aux étudiants à maîtriser les concepts et les outils de l’urbanisme par le biais d’études de cas concrets. Si l’objectif de la formation en Urbanisme et Projet Urbain (UPU) « est de doter les étudiants d’une solide culture sur la ville[ii] », il n’est pas rare que des problématiques concernant des territoires périurbains et ruraux entretenant une forte relation avec la ville leur soient proposées. Deux ateliers de projet sont organisés dans le cadre de la deuxième année du Master UPU, dont la spécificité est d’offrir une formation en alternance (une semaine de cours à l’Institut et trois semaines de travail d’apprentissage/stage dans le cadre d’une entreprise ou d’une collectivité publique).

Ce billet restitue le point de vue d’un groupe de 19 étudiants[iii] de l’IUG, 8 étudiants de l’ENSAG[iv] et 3 étudiants de l’IGA[v]  ayant choisi de participer au workshop, qui s’est déroulé en janvier 2016. Le texte reconstitue les propos émergés pendant plusieurs échanges avec les étudiants de chaque master qui visaient à mettre en avant les aspects originaux et innovants de la formation par rapport à leurs expériences précédentes. Continuer la lecture de Le territoire de la Ligne des Alpes : une expérience d’atelier en immersion

Une réflexion collective sur le futur de la Ligne des Alpes

par Robert Cuchet et Corinne Flores-Mongeon, Association pour la promotion de la ligne Grenoble-Veynes-Gap (AGV)

Depuis 1978, l’association AGV milite pour la défense et la promotion de la ligne Grenoble-Veynes-Gap en participant aux comités de ligne et en intervenant auprès des décideurs (élus, SNCF, SNCF Réseau).

AVG

Malgré d’importants travaux de rénovation engagés depuis 2007, des portions de voie sont en mauvais état. Lors du comité de ligne du 28 novembre 2013, le représentant de RFF précisait que « l’exploitation serait suspendue en 2023 si aucune intervention n’était réalisée » sur le tronçon entre Clelles et Lus la Croix-Haute. Cette décision aurait pour conséquence de supprimer les relations ferroviaires entre les Alpes du Nord et les Alpes du Sud par la montagne. Or, la desserte de cette zone de montagne est un enjeu majeur pour ses habitants en termes de développement économique, d’enseignement supérieur et d’accès aux soins. Au-delà de la problématique du maintien de la ligne et du service public, il s’agit aussi d’égalité des territoires et d’équité entre habitants des villes et des campagnes. Alors que les énergies fossiles se raréfient, nous avons besoin d’investir dans de nouvelles logiques de déplacement plus économes en énergie. Le train est un moyen de transport écologique et plus sûr que la route, notamment l’hiver, dans cette zone de montagne. Continuer la lecture de Une réflexion collective sur le futur de la Ligne des Alpes

RETOUR D’EXPÉRIENCE SUR LE WORKSHOP DE FORMATION ET RECHERCHE « LE TERRITOIRE DE LA LIGNE DES ALPES : ACTEURS, MOBILITÉS, PROJETS »

par Karine Basset et Gabriella Trotta-Brambilla (responsables pédagogiques)

 Formations concernées :

  • Master Ingénierie du Développement Territorial (Institut de Géographie Alpine)
  • Master Urbanisme et Projet Urbain (Institut d’Urbanisme de Grenoble) 
  • Master Architecture Environnement et Cultures Constructives (École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble)

Enseignants-chercheurs ayant participé à l’organisation et à la formation :

Karine Basset (Institut d’Urbanisme de Grenoble, LARHRA), Jean-Claude Bouvier (Aix-Marseille Université), Anne Coste (École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, Labex AE&CC), Dominique Dalga (Institut d’Urbanisme de Grenoble), Nicolas Dubus (École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, Labex AE&CC), Samuel Martin (Institut d’Urbanisme de Grenoble, PACTE), Kamila Tabaka (Institut d’Urbanisme de Grenoble, PACTE), Gabriella Trotta-Brambilla (Institut d’Urbanisme de Grenoble + École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, PACTE + Labex AE&CC)

Principaux partenaires :

Association pour la promotion de la ligne Grenoble-Veynes (AGV), Mairie de Lus-la-Croix-Haute, Communauté de communes du Diois, Écomusée du Cheminot Veynois, Ville de Grenoble, PNR du Vercors 

Continuer la lecture de RETOUR D’EXPÉRIENCE SUR LE WORKSHOP DE FORMATION ET RECHERCHE « LE TERRITOIRE DE LA LIGNE DES ALPES : ACTEURS, MOBILITÉS, PROJETS »