Archives de catégorie : 2013-2014

« HABITER LA MONTAGNE » En région grenobloise

auteurs:  Flora BERNARD – Gabriel CONSTANS – Simon VIOLINO – Maxime LEMAITRE – Chloé GIRIN Clémentine LAFOUGE – Thomas TISSOT – Benjamin LEYRIS – Alexis MERLIN, Institut de Géographie Alpine, Master IDT

UNE REGION MARQUEE PAR LA RELATION VILLE-MONTAGNE

Entourée par des massifs montagneux, l’agglomération grenobloise entretient des relations spécifiques avec ses espaces périphériques en transition, du fait de la construction métropolitaine actuelle. La situation géographique de cette région, bordée par de nombreux massifs (Chartreuse, Vercors, Trièves, Matheysine, Taillefer, Oisans et Belledonne), caractérise le développement métropolitain et amène à parler de « Métropole Alpine ».

Avec une population qui ne dépasse pas les 700 000 habitants, l’aire urbaine de Grenoble présente un profil métropolitain développé, original et marqué par une économie très spécialisée (INSEE, 2013). La métropolisation de Grenoble, qui repose sur les fonctions de conception-recherche (21 000   emplois)   et   de   prestations   intellectuelles,   pourrait   être   qualifiée   de   « scientifique ». Effectivement, l’aire urbaine se classe au premier rang des régions françaises pour l’emploi dans les secteurs de l’innovation technique et technologique. Cette métropolisation étant contrainte par le relief, elle se démarque des autres aires urbaines en concentrant l’économie productive au cœur de son territoire. Parallèlement à cela, les montagnes environnantes constituent un élément majeur d’attractivité avec un tourisme de loisirs et sports de plein-air. Ainsi, le dynamisme socio-économique et l’originalité de cette métropole sont non seulement alimentés par sa relation avec la montagne, mais également par  le  développement  de  l’université.  Nadir  Boumaza  a d’ailleurs  évoqué  cette particularité en 1997 : « Grenoble fait figure de métropole secondaire et de capitale des Alpes selon l’expression  de  Paul  Veyret (…) Les  éléments  de  sa  singularité  se  rapportent  principalement  à l’environnement montagnard et à un poids socio-culturel et économique spécifique du monde universitaire et scientifique ». Continuer la lecture de « HABITER LA MONTAGNE » En région grenobloise

Habiter la Montagne : présentation des enseignants

Professeurs référents : Emmanuel Roux, Rémi Lefur, Institut de Géographie Alpine

L’atelier Innovation et Territoires de Montagne (ITEM) s’inscrit dans le cadre d’une commande formulée par le Laboratoire d’Excellence ITEM, dans lequel sept laboratoires sont représentés. Ces derniers forment une équipe de chercheurs  pluridisciplinaires interpellés par des problématiques environnementales et territoriales, tout en cherchant à apporter  un regard innovant sur les territoires  montagnards. Pour cela, le Labex est structuré  selon trois Work Package, appelés plus couramment WP et c’est dans la transversalité de ces trois WP que les étudiants de Master 1 et 2 de l’Institut de Géographie Alpine interviennent.

Continuer la lecture de Habiter la Montagne : présentation des enseignants

Compte rendu d’atelier de terrain du Master 1 « Innovation et territoire » 16-17-18 avril 2014 à Villard-de-Lans

auteur : Philippe Bourdeau, Institut de Géographie Alpine – Université de Grenoble

L’objectif du Master « Innovation et territoire » est de former des chercheurs et des professionnels capables de répondre à l’attente des laboratoires en sciences sociales, des collectivités, des entreprises, des associations qui cherchent à développer de nouvelles compétences et souhaitent pouvoir disposer dans leurs équipes de fonctions de recherche-développement en termes d’aménagement du territoire, de développement territorial, d’urbanisme, de mobilité et de politiques publiques. Continuer la lecture de Compte rendu d’atelier de terrain du Master 1 « Innovation et territoire » 16-17-18 avril 2014 à Villard-de-Lans

En quoi le triptyque Balcon-de-Villard/Via Vercors/les Bouchards offre des ressources créatives au territoire ? (4)

Cette note de synthèse est un travail d’étudiants (rédaction en temps limité : 3h)

Le massif Préalpin du Vercors s’inscrit dans un imaginaire essentiellement dédié à la nature, au tourisme et dans une moindre mesure, à l’agriculture. A proximité immédiate de l’agglomération grenobloise, ce vaste territoire est massivement fréquenté en période hivernale pour les activités sportives qui sont proposées sur les différents domaines skiables dont celui de Villard de Lans. Ce « tourisme blanc », générateur d’une économie touristique saisonnière, pose la question de la dépendance, de l’adaptation et des dynamiques de ces territoires face à ce type d’industrie formatée, générique et marchande, aujourd’hui menacés par les diverses crises globales aux impacts locaux (environnement, énergie, économie…), tandis que d’autres pratiques et économies culturellement ancrées restent peu valorisées à l’image de l’agriculture, de l’artisanat… Continuer la lecture de En quoi le triptyque Balcon-de-Villard/Via Vercors/les Bouchards offre des ressources créatives au territoire ? (4)

En quoi le triptyque Balcon-de-Villard/Via Vercors/les Bouchards offre des ressources créatives au territoire ? (3)

Cette note de synthèse est un travail d’étudiants (rédaction en temps limité : 3h)

Dans le contexte actuel d’accélération constante des mobilités, des échanges et des expériences, on voit se développer des initiatives portant des modes de vie plus doux, faisant l’éloge de la lenteur comme un nouveau paradigme de nos pratiques. Ce mode de vie permettrait le développement de mobilités « propres » (du point de vue de l’empreinte carbone) mais également un autre ‘confort’ de vie. C’est dans ce contexte que s’inscrit la Via Vercors. Projet porté par la communauté de communes des montagnes du Vercors (CCMV), la Via Vercors est un itinéraire de cheminement privilégiant les modes de déplacement doux et devant relier les communes de la CCMV : Autrans, Méaudre, Corrençon, St Nizier, Lans en Vercors, Villard de Lans et Engins. Livrée en partie à l’été 2013, elle devrait, à terme, présenter environ 43km de chemin. Cette première livraison se compose de 4 tronçons, pour un total de 27 km. Notre étude porte sur une partie de l’un de ces tronçons, reliant le lieu dit du Balcon de Villard et le hameau des Bouchard. Continuer la lecture de En quoi le triptyque Balcon-de-Villard/Via Vercors/les Bouchards offre des ressources créatives au territoire ? (3)