Archives de catégorie : Le « Forum Ouvert »

Compte rendu du Forum ouvert

Note rédigée par les étudiants du M1 ITER participants à l’atelier.

Le 18 avril 2014 , nous avons mis à profit notre esprit de créativité dans un forum ouvert où l’on était amené à s’exprimer sur des idées proposant des formes de tourisme intégré au triptyque Balcon de Villard -Via Vercors -Les Bouchards

FO_IMG1

Plusieurs propositions en sont ressorties, en s’appuyant sur la sensibilité du touriste, la culture locale, le pas de coté hors sentier, ainsi que le réinvestissement des lieux hors – saison.

L’échappée vertacomicorienne : Ce thème aborde un tourisme sans cadre, sans parcours, imposé, sans guide, dans le but de vivre une expérience spontanée, en redevenant sauvage, naturel, en osant se perdre. Il propose un parcours basé sur le sensitif, les 5 sens, qui seraient activés uniquement par les éléments spontanés du parcours (vue, son, odeur, touché, goût, audition).

Quand la nature par la flânerie fait découvrir ses contes et légendes : cet atelier propose une réécriture des contes et légendes par les locaux, et invite le touriste à découvrir le territoire par ces contes. Ont été évoqués des guides audio, des guides « pour se perdre dans la nature », une théâtralisation de ces contes, ou encore des mots ou des phrases gravés dans le bois, dans la roche. Cela fait appel au sensible, mais aussi au ludique.

Le résiduel, une itinérance touristique : le but ici est d’utiliser les éléments résiduels de l’espace, du paysage, souvent anthropique (murgers, cairns), afin de permettre au visiteur de se perdre dans son exploration, donc d’utiliser ces éléments comme les indices d’un parcours qui serait induit. Chaque visiteur laisserait une trace de son passage afin de faire partager son expérience et d’alimenter ce parcours induit. Cela encouragerait l’itinérance, l’expérimentation, la flânerie.

Penser le hors -saison : le but de cet atelier est principalement de réinvestir les ruines et bâtiments inoccupés du Balcon et des Bouchards en créant de l’événementiel par la venue d’artistes. Ainsi, le réaménagement du cinéma (en atelier d’artiste), de la boîte de nuit (en musée) et la mise en art des façades des immeubles et du téléphériques ainsi que de la Via Vercors seraient propices à attirer des visiteurs et ainsi réinvestir les logements inoccupés. Un parcours d’exposition d’art a ainsi été évoqué le long de la Via Vercors composé exclusivement de matériaux matériels à disposition, dont le départ serait le Balcon et l’arrivée les Bouchards, avec un spot de dialogue, de présentation des œuvres par les artistes pourquoi pas dans les locaux de l’ESF.

Le fluide : cet atelier propose une expérimentation de l’évolution des sens selon les lieux. Il prend l’image d’un fluide intracorporel, représentant le sens, le sensible, qui évolue selon les lieux. On pourrait ainsi construire une carte sensorielle des lieux.

FO_IMG2
Voici un schéma de l’ensemble des dispositifs proposés par chaque atelier, avec à gauche le balcon et à droite les Bouchards. On remarque que les espaces concernés par ces propositions se structurent essentiellement autour de la Via Vercors au centre.

Globalement, les propositions de chaque atelier reposent sur le sensible, le sensitif, mais aussi sur le décalé, le « non -parcours », l’itinérance, la flânerie, l’expérimental, ou encore le ludique, dans une logique de donner une nouvelle forme d’attractivité par un réinvestissement des lieux intégré au territoire, pourquoi pas en hors -saison. Cependant, le hors -saison est un moment de calme et de tranquillité pour les locaux, qui tiennent à ces moments. Faut -il donc réellement penser un tourisme hors -saison ?